Est-ce que la vie est chère en Russie ?

La Russie est le plus grand pays du monde avec plus de 143 millions d’habitants. En 2018, c’est l’un des 10 pays les plus visités au monde, le nombre de voyageurs attirés par son authenticité et sa diversité ne cesse de croître depuis plus de 20 ans. (source ONU)

Le plus grand pays du monde offre à ses visiteurs la possibilité de découvrir des paysages, une culture et des traditions typiques.

A découvrir également : 8 idées pour récolter des fonds pour votre association

Voyager en Russie ne peut pas s’improviser ! Avant de partir, voici les principales choses à savoir et à prendre en compte pour ne pas avoir d’ennuis et profiter pleinement de votre voyage.

Quelle est la saison pour voyager en Russie ?

Choisissez la période qui vous convient le mieux !

A lire en complément : Quelques informations à connaître sur l'Asie

En Russie, les saisons sont très différentes. Le pays n’est pas toujours aussi froid et enneigé que beaucoup de gens l’imaginent. Le climat peut varier au cours de la même période, mais il est toujours possible d’identifier celui qui vous convient le mieux pour vous y rendre.

De nombreux voyageurs Je préfère visiter la Russie en été. Le pays est plus ensoleillé et on peut voir ses plus beaux paysages à la lumière. En automne, bien que la saison offre des scénarios somptueux d’une nature changeante, il est rarement ensoleillé, le temps est souvent gris et pluvieux, ce qui peut éclipser votre voyage…

Au printemps, la fonte des neiges est importante, les voyageurs peuvent rapidement se retrouver à patauger dans la boue qui envahit le pays. Un moment un peu risqué pour profiter de votre séjour.

La Russie est connue pour être un pays froid, il est vrai que l’hiver peut être glacial et que le climat est très rude. Les températures peuvent descendre jusqu’à -40°. Pour visiter certaines régions du pays pendant cette saison, il est nécessaire de prévoir un équipement spécial par temps froid et d’envisager des voyages et des hébergements adaptés à la saison. Le risque de froid sévère est plus élevé dans les zones rurales du pays. Les villes sont très animées et moins froides.

En hiver en Russie, vous aurez l’occasion de participer à des activités saisonnières locales telles que les chiens de traîneau en Sibérie ou tout simplement d’admirer des paysages enneigés spectaculaires !

Quelles sont les formalités pour entrer en Russie pour un séjour touristique ?

Lorsque vous voyagez en Russie, il est important de souligner (avec un feutre rouge) qu’un visa est obligatoire pour les citoyens de l’UE. Pour ceux qui sont aux prises avec des procédures administratives, il est temps de serrer les dents car si vous voulez aller en Russie, vous devez absolument passer par là !

La demande de visa touristique

Vous devez le faire bien à l’avance pour obtenir le visa touristique russe à temps. Dans un premier temps, vous devez recevoir une invitation touristique. Il peut s’agir d’une agence de voyage russe ou d’un hôte. Pour recevoir l’invitation, il est nécessaire de réaliser un service touristique payant. Ce n’est qu’alors que vous pourrez demander un visa auprès d’un centre de visas russe : dans d’autres Paroles, un consulat. Le visa touristique russe a une durée maximale de 30 jours et n’est pas renouvelable une fois sur place. Pour une période plus longue, il est nécessaire d’obtenir un visa d’affaires à des conditions différentes.

Pour ne pas se voir refuser un visa touristique, il est nécessaire de préparer le dossier très soigneusement. Dans un premier temps, il est essentiel de remplir le formulaire de demande de visa en ligne. Ensuite, créez votre dossier auprès du consulat de votre choix.

Le visa touristique coûte 35€ en temps normal (moins de 10 jours ouvrables) et 70 € en express (moins de 3 jours ouvrables) auxquels doivent être ajoutés les frais de service du centre des visas de 26 €.

Voici les documents nécessaires pour compléter votre demande de visa touristique :

  • Passeport : Assurez-vous que votre passeport est valide pendant au moins 6 mois à compter de la date de retour de votre voyage en Russie et que vous disposez d’au moins deux pages vierges l’une en face de l’autre
  • Le formulaire en ligne compilé, signé et daté à l’encre noire
  • Un certificat d’assurance santé personnelle et retour : Vous devez avoir une assurance admise par le consulat russe, sinon souscrire une assurance voyage avant de commencer les démarches administratives. La Russie exige que l’organisation avec laquelle vous vous inscrivez ait un correspondant local sur place et qu’elle s’assure d’un plafond d’au moins 30 000€. Lors de la demande de visa, vous devez présenter une copie originale du certificat d’assurance (les photocopies ne sont pas acceptées), elle doit indiquer : le numéro de contrat, le nom de l’assuré, les dates du séjour en Russie, le cachet et la signature de l’assureur.
  • Une invitation/un bon touristique
  • Confirmation du paiement de la réservation
  • Preuve de séjour
  • Une photo d’identité récente
  • De l’argent pour payer vos frais de visa et de demande
  • Si cette procédure vous semble trop compliquée, vous pouvez demander un visa touristique auprès d’une agence spécialisée. Le visa vous coûtera un peu plus cher, mais les procédures sembleront moins fastidieuses et complexes.

Enregistrement auprès des autorités locales

La deuxième étape importante est l’enregistrement auprès des autorités locales russes, qui est obligatoire au cas où vous restiez plus de 7 jours ouvrables dans la même ville de Russie. Si vous séjournez dans un hôtel ou une auberge de jeunesse, c’est votre établissement qui vous inscrira automatiquement, ils sont obligés de le faire pour chaque entrée d’un nouveau touriste sur le territoire russe, certains établissements vous factureront entre 4 et 15€. Si vous êtes avec une personne, celle-ci doit effectuer la procédure pour vous.

Attention, pour les touristes qui changent d’hôtel en cours de route, si votre premier hôtel ne vous a pas enregistré, le prochain hôtel ne voudra peut-être pas vous accueillir. Dans ce cas, vous devrez contacter à nouveau votre premier hôtel pour inscrivez-vous auprès des autorités locales. Un touriste non déclaré encourt une amende pouvant aller jusqu’à 260 € en cas de contrôle de police. Pour ne pas avoir d’ennuis, il est important de toujours garder avec vous les documents qui justifient la durée de votre séjour, votre place vous permettra de justifier votre voyage auprès des autorités, ce qui peut parfois être très difficile.

La langue et l’alphabet russes

Les Russes parlent le russe et utilisent l’alphabet cyrillique pour écrire. Même si vous parlez un excellent anglais, vous ne pourrez pas y échapper : vous devez nécessairement penser à trouver des moyens de communiquer en russe. Surtout parce que les Russes, surtout dans les petites villes, ne parlent pas toujours En anglais ou en français.

Pour améliorer la qualité de votre voyage, nous vous recommandons de connaître quelques mots de base, ceux qui vous aideront à appeler un Russe pour obtenir de l’aide ou simplement à dire bonjour : bonjour /zdrasvouitié, pour favor/pajalousta…

Un russe appréciera vos efforts linguistiques et sera plus susceptible de vous donner du temps. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous procurer un guide de conversation ou un lexique franco-russe. Si vous en avez le temps et le désir, vous pouvez également apprendre ou apprendre le russe grâce à des applications mobiles telles que Babbel ou Busuu. Il existe également des applications de traduction sur votre téléphone qui traduisent instantanément les textes cyrilliques dans votre langue d’origine (Google Translate par exemple).

Quels sont les moyens de transport en Russie ?

Dans ces grandes villes, le réseau de transport public russe a une très bonne réputation : bus, métro, tramway et même « Marchroutkas » (taxis collectifs).

Métrage et bus

Un ticket de métro coûte environ 0,80€ et un billet de bus peut coûter jusqu’à deux fois plus cher. Il est également possible d’acheter des cartes de transport rechargeables et de se faire rembourser le crédit restant au moment du départ.

Taxis

Le taxi est également un excellent moyen de transport. Attention, les taxis russes ne fonctionnent pas comme les taxis français ! En général, ils n’ont pas de compteur et vous devrez négocier le prix avant de monter. Si négocier en russe vous fait peur, vous pouvez passer par des applications dédiées telles que Gett Taxi ou City Mobil, qui, comme nos applications françaises, vous connectent avec les chauffeurs et fixent un tarif à l’avance.

Marchroutkas

Les Marchroutkas sont des moyens de transport très utiles en Russie. C’est l’intermédiaire entre les taxis et les minibus particuliers. Ils ont leurs lignes régulières avec des numéros et des arrêts. Pour que le chauffeur vous emmène à l’arrêt, juste un geste de la main, pour demander l’arrêt auquel vous souhaitez descendre, vous devrez l’appeler. Ce petit moyen de transport est très pratique et peu coûteux. Le coût d’un billet est d’environ 0,30€. En général, le billet est payé en entrant de préférence dans la Marchrutka en pièces de monnaie. Ce moyen de transport convivial contribue au charme de la Russie et à son authenticité, vous permettra de découvrir le quotidien des habitants, qui n’hésiteront pas à vous aider en cas de besoin.

Le train

Pour les trajets plus longs, vous pouvez voyager en train et/ou en TGV. Pour faire Moscou/Saint-Pétersbourg, il faut environ 4 heures de trajet avec le TGV « Sapsan ». Pour connaître les horaires des trains, les sites sont disponibles en version anglaise. D’autre part, la recherche d’itinéraires sera effectuée sous le nom russe des villes, par exemple : Moskva pour Moscou. Voici quelques sites qui peuvent vous aider à vous déplacer en train : eng.rzd.ru, pass.rzd.ru et poezda.net.

L’avion

Pour les longues distances, vous pouvez également opter pour l’avion, ce qui vous permettra de vous déplacer plus rapidement dans le pays. Par exemple, un vol de Moscou à Saint-Pétersbourg dure 1h15. Il existe plusieurs compagnies aériennes russes (Aeroflot, S7 Airline, UTair Airlines, Pobeda Airlines…) avec lesquelles vous pouvez facilement communiquer en anglais.

Location de voitures

S’aventurer sur les routes russes peut vite devenir très compliqué et dangereux : circulation dense, panneaux écrits en code cyrillique et incompréhensible… Mais c’est aussi un bon moyen de se déplacer facilement. Si vous voulez tout de même essayer l’aventure, vous devrez vous attendre à avoir plusieurs formalités à accomplir avant d’être autorisé à prendre le volant. Pour ceux qui osent tenter l’expérience, nous vous souhaitons bonne chance !

Le budget de les voyages et la monnaie russe

La monnaie en Russie est le rouble (R), 1€ équivaut à environ 75 roubles. Il est toujours nécessaire de rester attentif à l’évolution du taux de change car le rouble est une monnaie très volatile. Vous pouvez facilement trouver des bureaux de change dans tout le pays. Il est préférable de fixer un budget à l’avance. À ce budget, n’oubliez pas d’ajouter les taxes réservées aux formalités d’entrée en Russie.

La Russie est-elle un pays cher ? Tout comme le froid, c’est une idée reçue ! Depuis la crise financière de 2014 et la chute du rouble sur le marché des changes, la Russie n’est plus considérée comme un pays cher par les voyageurs français et reste accessible aux petits budgets. En Russie, comme dans de nombreux pays, l’hébergement reste la principale dépense d’un budget de voyage, suivie de la nourriture, des voyages et des loisirs.

Selon les critères choisis pour réserver votre hébergement, le prix de la nuit peut varier de simple à double. En Russie, le Les hôtels sont environ 40 % moins chers que la France, mais ils peuvent être très bon marché lorsque vous quittez les grandes villes. Pour des budgets plus serrés, vous pouvez effectuer vos réservations sur Airbnb ou dans des auberges de jeunesse.

Par exemple, voici les différents tarifs pour une nuit à Moscou :

  • Dans un hôtel 3 étoiles pour environ 70 €, pour un hôtel 4 étoiles, il compte plus de 100€
  • Dans un petit hôtel local pour environ 30 €
  • Dans l’auberge de jeunesse environ 20 €
  • Environ 60 € sur Airbnb

En ce qui concerne la nourriture, n’hésitez pas à sortir de votre zone de confort et à vous laisser tenter par les restaurants russes typiques. La Russie a sa propre identité culinaire, vous pouvez donc tout aussi bien l’apprécier ! Vous pouvez trouver quelque chose pour tous les goûts et tous les prix. En moyenne, vous devez prévoir un budget d’environ 25€ par jour et par personne pour les repas. Vous serez sûrement séduit par les spécialités locales telles que la soupe « Borshtch » avec légumes et viande ou « Goloubtsy », chou farci.

Comme nous l’avons vu précédemment, en Russie, l’utilisation des moyens de transport est bon marché et accessible à tous. Dans les grandes villes, le métro est pratique et peu coûteux. Cependant, nous vous recommandons de planifier vos déplacements à l’avance et d’associer ensuite une partie de votre budget au transport, celui-ci variera en fonction de vos besoins.

N’oubliez pas non plus de prévoir un budget pour des activités récréatives nombreuses et parfois coûteuses. La Russie offre un large éventail d’activités culturelles, sportives et touristiques. Vous aurez de quoi vous occuper ! Il existe des cartes touristiques dans les grandes villes avec des forfaits d’activités, par exemple : le Moscow Pass donne accès à 40 musées et 3 excursions pour 51 € en 3 jours.

Pour voir la Russie différemment grâce à des activités exceptionnelles, nous vous recommandons de fixer un seuil budgétaire à partir de ne dépassez pas et identifiez 2 ou 3 activités à réaliser pendant votre séjour. En anticipant toutes les dépenses en termes d’activités, vous pourrez profiter de la Russie sans dépenser une fortune.

Vous serez tenté de repartir avec un souvenir… En Russie, l’artisanat traditionnel est riche et varié. Si vous aimez les souvenirs originaux seront servis : vaisselle en bois peint, châles colorés, la célèbre « Matrouchka » (poupées gigognes) etc.Pour ceux qui veulent se souvenir de leur voyage et gâter leurs Chers, prévoyez un souvenir à petit budget.

Les meilleures destinations et attractions en Russie

Avec ses dix-sept millions de kilomètres carrés, la Russie est le plus grand pays du monde et offre de nombreuses options d’itinéraires. Vous n’aurez pas le temps de tout voir et vous devrez faire des choix, par exemple en concentrant vos visites sur les villes dites « incontournables » :

  • San
  • Pétersbourg Moscou
  • Kazan
  • Vladivostok

Il y a très peu de guides français en Russie et il n’y a pas d’office de tourisme. Pour visiter une grande ville comme Moscou ou Saint-Pétersbourg, nous vous recommandons de préparer vos visites à l’avance et d’apporter des guides détaillés. Nous avons sélectionné quelques attractions à ne pas manquer si vous visitez Moscou et Saint-Pétersbourg :

  • Moscou

Place Rouge, monastère de Novodievitchi, cathédrale Basile le Bienheureux, Kremlin (cathédrale de la Dormition, église de la Déposition de la robe de la Vierge), galerie Tretiakov…

  • Saint-Pétersbourg

Musée de l’Ermitage, Palais de Peterhof, église du Sauveur sur le Sang-Versé, Palais d’Hiver, Cathédrale Saint-Isaac, Place du Palais, Cathédrale de Kazan à Saint-Pétersbourg…

Bien sûr, voyager en Russie n’arrête pas de visiter Moscou et Saint-Pétersbourg. N’hésitez pas à Sortez des sentiers battus et découvrez des endroits moins connus. Une fois sur place, vous pourrez vous rendre en train à la rencontre du Baïkal, le lac le plus profond de la planète au sud-est du pays, ou visiter les montagnes de l’Altaï près de la frontière avec la Mongolie.

  • Le Transsibérien

Le réseau ferroviaire le plus connu de Russie est le chemin de fer transsibérien. Si vous n’êtes pas pressé et que vous souhaitez prendre le temps d’admirer les paysages de la Russie à travers la fenêtre du train, n’hésitez pas ! Très populaire, le Transsibérien est la ligne de chemin de fer la plus longue du monde avec 9 300 km de voies qui s’étendent de Moscou à Vladivostok. Dans ces trains, vous pouvez effectuer différentes variantes de l’itinéraire et traverser différentes villes et villages vers la Mongolie ou Vladivostok. Les distances sont longues, même les temps de trajet, une occasion idéale de découvrir les Russes et leurs coutumes.

Sécurité : soyez vigilant !

Plusieurs risques pèsent sur la sécurité des voyageurs en Russie : risque industriel, risque terroriste, délinquance, hooliganisme, cybercriminalité, risques naturels ou même ceux liés au transport. En général, si vous voyagez en Russie, vous devrez être vigilant. Certaines zones ne sont pas recommandées ou même interdites aux touristes, par exemple : l’Ossétie du Nord, la Tchétchénie ou la Kabardino-Balkarie. Nous vous recommandons donc d’en savoir plus sur les endroits que vous avez prévu de visiter, afin d’éviter de vous déplacer avec des objets de valeur ou des sommes d’argent trop importantes. Votre sécurité est importante, soyez donc prudent !

Asie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.