Pourquoi voyager à Barcelone ?

Sur ses grandes avenues, au cœur des ruelles étroites du quartier gothique ou sur le front de mer, on se sent perpétuellement en vacances, mais aussi un peu chez soi à Barcelone, car l’ambiance y est agréable. Bref, la vie est douce dans la capitale historique et fascinante de la Catalogne. Laissez-nous vous présenter plus en détail.

Barcelone : géographie, langues et société

Capitale de la région autonome de Catalogne, Barcelone est située au nord-est de l’Espagne, au bord de la mer Méditerranée et au sud des Pyrénées.

A lire en complément : Comment se rendre en Varsovie ?

Avec ses 101 km², la région de Barcelone est presque identique à celle de Paris, mais reste beaucoup moins peuplée, avec ses 1,6 million d’habitants.

À Barcelone, nous parlons le catalan, une langue régionale, mais aussi le castillan, la langue nationale. Cosmopolite, moderne et internationale, Barcelone est une ville où vous entendrez toutes les langues. N’ayez donc pas peur : vous pourrez vous faire comprendre, les Catalans ont l’habitude de communiquer avec les voyageurs étrangers !

A lire aussi : Anecdotes sur quelques équipes de football

Barcelone : un peu d’histoire

Naissance

Dès le premier siècle av. J.-C., une colonie nommée Barcino s’installe à Barcelone. Il est encore possible de voir, dans le centre historique, les vestiges des remparts alors construits pour protéger les habitants des assaillants. La ville finit par être conquise par les barbares, puis par les Arabes, en 715.

Voici une vidéo 3D qui donne une bonne idée de ce que la ville romaine de Barcino a pris le relais au troisième siècle.

Augmentation

Après la « Reconquista » (reconquête) dirigée par les rois chrétiens, la Catalogne est devenue une région importante de l’Espagne et Barcelone un comté à part entière. La ville connaît donc l’opulence et la richesse et se transforme en une puissance commerciale inévitable, principalement du XIIIe au XVe siècle.

Evolution

En 1469, le mariage d’Isabelle de Castille et de Ferdinand d’Aragon marque un changement brutal pour la région, avec le transfert du pouvoir à Madrid. Malgré tout, la Generalitat, l’organisation politique de la Catalogne, parvient à maintenir sa souveraineté politique et juridique, permettant à la région de maintenir sa monnaie, sa langue et son système fiscal.

le déclin économique, les épidémies, le banditisme et la rupture entre les villes et les campagnes ont conduit les Catalans à se révolter contre le pouvoir central et le peuple s’est élevé à la fin du XVIe siècle. 1714 a marqué la fin de la Generalitat, abolie par le roi Philippe V, qui a fait construire la citadelle de Montjuic pour surveiller et menacer Barcelone avec ses chanoines.

Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que la Catalogne se transforme à nouveau, développant son agriculture et ses échanges commerciaux avec l’Amérique.

Renaissance catalane

Le XIXe siècle est caractérisé par un mouvement appelé « Renaixença » proche du romantisme européen. La « Renaissance catalane » est sociale, économique, identitaire et culturelle. Son nom vient de la volonté de revivre le catalan en tant que langue littéraire et culturelle.

Révolutions et tensions

En 1842, le peuple catalan s’est rebellé une fois de plus contre la politique gouvernementale et a soutenu l’ « autonomie gouvernementale ». La première grève générale a éclaté en 1855 et la Catalogne a joué un rôle clé dans la révolution de septembre, qui a eu lieu en 1868. La reine Isabelle II a été détrônée et l’Espagne a proclamé sa première République en 1873. Un an plus tard, la monarchie a été restaurée avec l’arrivée au pouvoir d’Alphonse XII.

Ces révolutions politiques ne bouleversent pas complètement l’essor de Barcelone, qui accueille même l’Exposition universelle en 1888.

Mais le contexte politique est reste une source de tension entre la Catalogne et le gouvernement. Après des affrontements sanglants, notamment pendant la Semaine tragique, la région a créé, en 1914, la Mancomunitat catalane, considérée comme une première tentative de gouvernement autonome.

En 1923, le général Primo de Rivera profite de l’instabilité politique et des grèves généralisées pour organiser un coup d’État, établir une dictature et réprimer la Catalogne.

La deuxième République espagnole est née en 1932, lorsque Madrid vient d’accorder au Parti républicain catalan la proclamation de la première République catalane, très rapidement transformée en Generalitat de Catalogne. Les conflits sont encore loin d’être enterrés.

Guerre Civile

En 1936, la guerre civile éclate et il s’oppose aux républicains et nationalistes orientés vers la gauche, rebelles dirigés par le général Franco. Les troupes nationalistes sont mieux armées et parviennent à s’emparer de Barcelone, devenue un puissant bastion républicain.

Epoque Franco

Franco prend le pouvoir en 1939 et instaure une dictature qui durera 36 ans. Le dictateur fait fuir le pays de nombreux Espagnols et interdit toute expression de l’identité culturelle catalane. La Generalitat a été abolie, son président a été exécuté, le catalan a été interdit dans les lieux publics et ce n’est que dans les années 1950 et 1960 que les premières manifestations de la culture catalane ont réapparu.

Retour à Démocratie

En novembre 1975, le général Franco meurt et Juan Carlos est couronné roi d’Espagne. Deux ans plus tard, des élections libres portent au pouvoir l’Union des centres démocratiques et le président Adolfo Suarez.

La Generalitat a été restaurée et a obtenu son statut d’autonomie en 1979. Jordi Pujol a été élu président un an plus tard et restera à la tête du gouvernement pendant 23 ans. La Constitution de 1978, qui établit la séparation des pouvoirs entre l’État et les communautés autonomes, a été acceptée en 1982.

1992 : Une date clé pour Barcelone

En 1992, Barcelone a brillamment accueilli les Jeux olympiques d’été. Barcelone en profite pour restaurer sa beauté en remodelant ses façades, en réorganisant l’ensemble de la ville : le front de mer, le réseau routier et l’infrastructure hôtelière.

C’est un tournant décisif pour Barcelone ! La capitale catalane devient donc une destination touristique populaire et renommée !

La crise économique

Après une longue période de croissance économique, la crise et le taux éclate le taux de chômage en Espagne dépasse 25 % en 2010. Les débats sur le statut de la Catalogne reprennent de plus en plus belle.

Politique de Catalogne

L’Espagne est une monarchie constitutionnelle, divisée en 17 communautés autonomes. L’État central prend des décisions en matière de défense, de justice, de monnaie, de fiscalité et de politique étrangère. La Catalogne, ainsi que le Pays Basque et la Navarre, jouissent d’une plus grande autonomie que d’autres pays communauté.

Le 18 juin 2006, un nouveau statut d’autonomie pour la Catalogne a été approuvé par référendum. Mais en 2010, la Cour constitutionnelle espagnole a annulé une douzaine d’articles, notamment ceux concernant la langue et l’autonomie du pouvoir judiciaire. Le concept de « nation catalane », apparu dans le préambule, est considéré comme « inconstitutionnel ». Cette décision de la Cour a conduit à l’organisation d’une grande manifestation, qui a rassemblé plus d’un million de personnes dans les rues de Barcelone.

En 2012, le Parti populaire conservateur est arrivé en tête et a placé Mariano Rajoy au pouvoir.

En septembre 2013, une énorme chaîne humaine a été organisée en Catalogne pour demander un référendum sur l’autodétermination par le gouvernement espagnol.

En juin 2015, Ada Colau, avec le soutien de Podemos (parti issu du mouvement des indignés), est devenue maire de Barcelone.

2017 : un an cruciale Le référendum du 1er octobre 2017

Les tensions entre le gouvernement catalan et le pouvoir central espagnol ont refait surface dès 2017, et un référendum interdit par Madrid a eu lieu en Catalogne le 1er octobre 2017.

La majorité des électeurs ne participent pas à ce référendum considéré comme illégal alors que 43 % des électeurs se rendent dans les bureaux de vote où le « oui » à la sécession de la Catalogne l’emporte à 90 %.

Déclaration unilatérale d’indépendance (DUI)

Le 27 octobre, le parlement catalan, à majorité sécessionniste, a déclaré unitéralement l’indépendance de la Catalogne.

Effets

Cette proclamation est immédiatement suivie par le gouvernement central sous la protection de la région, conformément à l’article 155 de la Constitution.

Le gouvernement catalan est renvoyé et plusieurs ministres sont arrêtés. Un mandat d’arrêt est lancé contre Carles Puigdemont (chef du gouvernement catalan) et quatre de ses ministres qui ont quitté Barcelone pour s’installer à Bruxelles.

Les élections du 21 décembre 2017

Lors des élections régionales du 21 décembre 2017 organisées par le pouvoir central, le parti Ciudadanos, en faveur du maintien de l’uni à l’Espagne, est venu à tout d’abord, mais il lui est impossible de former une coalition pour gouverner parce que les trois partis indépendantistes obtiennent la majorité absolue.

En pourcentage, la Catalogne est donc divisée en deux parts presque égales, la moitié des Catalans sont indépendants et l’autre moitié unioniste.

Il est difficile de prévoir un résultat clair sur cette scène politique complexe. La question de l’indépendance catalane reste donc un foyer d’incertitude, car aucun consensus n’a encore été atteint entre le gouvernement espagnol et la région.

Barcelone et sa gastronomie

La découverte de Cuisine catalane

fait partie intégrante d’un voyage à Barcelone. Typiquement méditerranéenne, mais avec une touche de terroir montagnard, la gastronomie est ici authentique et préparée principalement avec de l’huile d’olive.

À l’heure des tapas, nous apprécions donc le poisson et les fruits de mer, ainsi que la viande et la charcuterie. Vous ne pourrez pas échapper à la fameuse « Pan Contomate », ces délicieuses tranches de pain grillé frottées à l’ail, aux tomates et agrémentées d’un filet d’huile d’olive.

Vous devrez également essayer le fuet (saucisse sèche), le pudding, le jambon, le fideuà et d’autres spécialités catalanes que l’on trouve dans la plupart des restaurants de Barcelone.

Les amateurs de vin seront ravis, car la Catalogne est un berceau de la viticulture espagnole avec ses cépages dans les régions du Penedès, du Priorat ou du Montsant.

Les Catalans sont de fervents amateurs de bière qui consomment fréquemment à l’apéritif ou pour accompagner leurs repas.

Vermouth, ce vin cuit macéré avec des herbes, des épices et du sucre est très populaire dans la région.

Les amateurs de bulles sont tentés par un verre de cava, un crémant catalan que l’on retrouve dans tous les bons restaurants.

Terminer un repas à Barcelone avec une touche sucrée est souvent synonyme de dégustation d’une crème catalane, une sorte de crème brûlée à la vanille et au zeste de citron. Vous en demanderez plus !

Météo et climat de Barcelone

Barcelone jouit d’un climat doux et d’un climat méditerranéen, doux en hiver et chaud en été. Entre mer et montagne, la ville est couverte par des brises exotiques tout au long de l’année, qui viennent parfois de l’eau, tantôt de la terre.

Pour les amoureux de la plage et de la chaleur, le mieux est de visiter la ville au printemps ou en été.

L’automne est également une saison idéale pour visiter Barcelone, car les températures restent douces et agréables et les belles couleurs habillent les rues.

Les amateurs de tranquillité préféreront l’hiver doux et ensoleillé de Barcelone, qui permet aux visiteurs de visiter la ville tout en évitant les foules de touristes.

Barcelone et ses transports

En vélo, en métro, en tram, en bus ou en taxi, il sera facile de se déplacer dans la ville. Depuis l’aéroport, différents modes de transport sont disponibles. L’Aerobus, une navette qui relie l’aéroport au centre-ville en 25 minutes, est une option rapide et confortable.

Achetez votre billet Aerobus en ligne Cliquez ici Si la Barcelona Card correspond au profil de votre voyageur, vous disposerez d’un nombre illimité de lignes de bus et de métro disponibles. Pour en savoir plus, lisez notre article à ce sujet. La carte Hola Barcelona est également une bonne option pour se déplacer dans la ville.

À Barcelone, le transport public le plus rapide est le métro, avec ses neuf lignes et son réseau qui se déroule de 5 h à minuit en semaine, jusqu’à 2 h le vendredi et toute la nuit le samedi.

Le bus ne compte pas moins de 80 lignes et dessert tous les quartiers de Barcelone. C’est une bonne alternative pour ceux qui ne veulent pas voyager sous terre et profiter du paysage. Quant au tramway, il ne s’arrête pas dans les quartiers touristiques et il vous sera donc rarement d’une grande aide.

Voici un article qui vous donnera des informations sur la façon de vous déplacer dans Barcelone en métro ou en tram.

Si vous préférez prendre un taxi pour plus de confort, il vous suffit de repérer les voitures bicolores qui traversent la ville toute la journée et toute la nuit. Notez qu’un voyage en ville coûte généralement entre 5 et 10€.

Les voyageurs pressés peuvent également opter pour le bus touristique. Le Barcelona City Pass est également un bon moyen de visiter la plupart des sites d’intérêt sans vous compliquer la vie !

City Pass Barcelone

  • Billets coupe-file pour la Sagrada Familia Park Güell ;
  • Téléphérique, bus touristique…
  • 10% de réduction sur la Casa Batlló, le musée Picasso, la Fondation Miró et bien d’autres encore !

Barcelone et ses incontournables visites

Barcelone détient le record mondial du nombre de bâtiments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, avec pas moins de huit sites. Il suffit de vous dire qu’il y a quelque chose à prendre en compte lors de la visite de la ville de Gaudí !

Parmi les œuvres de l’architecte, qui est devenu un véritable symbole du modernisme catalan, on ne peut pas manquer la splendide Sagrada Familia, qui a commencé en 1883 et toujours en construction, au moins jusqu’en 2026. La basilique, conçue par Antonio Gaudí, est devenue l’emblème de Barcelone.

Mais ce n’est pas la seule œuvre de Gaudí qui mérite d’être visitée. Ne manquez pas le parc Güell, pour ses mosaïques et sa vue imprenable sur Barcelone, le Palau Güell, le toit aux cheminées colorées, la Casa Milà ondulante ou la Casa Batlló, pour son architecture bizarre et extravagante.

Mais Barcelone, c’est aussi ses marchés aux mille couleurs, son joli parc de la Ciutadella, son sublime hôpital de Sant Pau, son magnifique et baroque Palau de la Música, son quartier gothique et sa cathédrale, son passionnant musée Picasso et, bien sûr, Montjuïc, cette montagne qui abrite tant de merveilles. Vous visiterez en particulier ses magnifiques jardins, sa fondation Miró, le son ancien parc olympique, le palais national ou le MNAC ou ses spectaculaires fontaines magiques.

Hébergement à Barcelone

Des auberges pour petits budgets, des campings pour les amoureux de la nature, des hôtels bon marché ou luxueux, ou encore des appartements à louer pour les plus indépendants : Barcelone offre un large éventail d’options d’hébergement.

  • Attention à réserver tôt, surtout en haute saison, car les meilleures offres vont vite !
  • Le camping sauvage est interdit à Barcelone, comme dans toute l’Espagne, vous ne pourrez donc pas planter votre tente sur la plage.

Le FC Barcelone, un club légendaire

Comment parler de la dynamique de Barcelone sans parler de votre équipe de football ? La ville vibre et respire au rythme du Barça, probablement le club de football le plus populaire d’Espagne. Sa création remonte à plus de 100 ans et le Barça n’a rien perdu de sa superbe, bien au contraire, puisqu’il s’agit du plus grand club européen. succès du XXIe siècle.

Les amateurs de ballon ne manqueront donc pas de consulter le calendrier des matchs du Barça ou de visiter le Camp Nou, le stade où réside le FC Barcelone depuis son inauguration en 1957.

Lors des grands jours du jeu, il arrive que certains magasins ferment leurs portes plus tôt et que les bars installent de grands écrans pour rassembler les fans du monde entier. Si vous êtes à Barcelone à l’époque, profitez de l’ambiance, plongez au cœur des Catalans et vivez un grand moment d’authenticité et de passion !

Entre mer et terre, tranquillité et effervescence, traditions et modernité, Barcelone aux multiples facettes ne peut que vous fasciner.

  • Pour conclure cet article, il est impossible de Nous résisterons au plaisir de vous faire découvrir cette superbe vidéo en timelapse de Rob Whitworth qui illustre si bien la magie de Barcelone !

Un grand merci au photographe Ramiro Torrents, professeur à Paso de Luz, pour la superbe photo de couverture de cet article !

Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.