Quels vaccins doit-on faire avant de voyager ?

Que vous soyez sur le point de vous détendre sous les tropiques ou de partir à l’aventure dans les glaciers du Groenland, il est toujours essentiel de se soucier de votre santé. Les vaccins pris avant votre départ aident à vous protéger contre certaines maladies courantes qui peuvent encore être dangereuses.

Pourquoi se faire vacciner ?

Lorsque vous partez pour une destination exotique ou un pays inconnu, pensez immédiatement à la merveille qui vous attend en découvrant des paysages magnifiques, une nouvelle culture, une gastronomie extraordinaire ou une population chaleureuse et fascinante. Il ne faut toutefois pas oublier que les régions que vous allez visiter peuvent être le foyer de maladies infectieuses ou même d’épidémies. En fait, pendant votre séjour à l’étranger, vous risquez d’être piqué par des insectes, tels que des moustiques, en buvant de l’eau sale ou en avalant la mauvaise nourriture lavée.

A découvrir également : Le vaccin contre la fièvre jaune est-il obligatoire en Tanzanie ?

Heureusement, la vaccination vous protège d’un grand nombre d’infections et vous permet de ne pas tomber malade, tant pendant votre séjour qu’à votre retour en France. Comme il n’est pas contaminé, il n’y a aucun risque de déclarer une maladie sur le sol français.

Soyez à jour sur les vaccins universels

Les vaccins universels sont des vaccins de base hautement recommandés ou absolument obligatoires, quelle que soit la destination.

A lire en complément : Quels sont les vaccins obligatoires pour la Côte d'Ivoire ?

Le premier de ces vaccins est le DTC , un vaccin combiné contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, avec une augmentation de 25 ans, puis de 45 ans et enfin de 65 ans. Au-delà de cet âge, un rappel est recommandé tous les 10 ans.

Le vaccin antituberculeux (BCG ) entre également dans cette catégorie, que vous prévoyiez de vous rendre en Thaïlande, en Australie ou dans un pays d’Afrique tropicale. Bien qu’elle ne soit plus obligatoire en France, un séjour prolongé dans un pays à risque expose les enfants de moins de 15 ans et les jeunes adultes à cette maladie, qui tue environ 2 millions de personnes par an dans le monde. Ce vaccin offre une protection contre 10 à 15 ans pour les personnes qui ont été vaccinées.

Enfin, le ROR , un vaccin combiné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, peut être administré dès l’âge de 12 mois. Cependant, si vous devez partir avec un enfant plus jeune, les épidémies en Europe et dans le monde encouragent la prudence et vous permettent de le faire vacciner même s’il a 6 mois. Le rappel est généralement effectué au cours de la deuxième année de l’enfant, entre le 13e et le 24e mois.

Vaccins spécifiques

Contrairement aux vaccins dits universels, des vaccins spécifiques sont donnés aux voyageurs qui partent pour une destination spécifique. Il s’agit principalement du vaccin contre :

Fièvre jaune 

Ce vaccin est recommandé pour les voyageurs intertropicaux en Afrique et en Amérique du Sud tels que la Colombie, Venezuela, Bolivie, Panama, Guyana, Pérou ou Brésil. Il peut être administré dès l’âge de 6 mois et offre une protection pendant au moins 10 ans. Il faut compter au moins 10 jours entre la première vaccination et le départ.

Paludisme

Bien qu’il n’existe pas de vaccin spécifique contre cette maladie qui sévit dans les régions tropicales et subtropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud, il est conseillé de consulter un médecin avant de partir pour ces destinations car il peut prescrire un traitement préventif et vous conseillera sur produits anti-moustiques.

Rage

Pour les personnes qui sont sur le point de rester dans une zone géographique isolée d’Europe de l’Est, d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Nord ou du Sud. Il est nécessaire de faire 3 injections : la première, 28 jours avant le départ (J-28), la deuxième 7 jours (J-7) et la troisième le même jour ou la veille (J-0). Si un animal soupçonné est mordu, il sera nécessaire de recevoir 2 injections à 3 jours chacune de l’autre côté. Sinon, le rappel est effectué après 1 an, puis tous les 5 ans. Ce vaccin est administré dès que l’enfant est en âge de marcher.

Encéphalite japonaise

Recommandée pour ceux qui séjournent pendant la saison des fortes pluies ou expatriés en Asie du Sud-Est, en Asie du Sud, en Australie du Nord, en Chine, au Japon, en Inde et en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le vaccin peut être administré dès l’âge d’un an avec un rappel tous les 2 ans.

Hépatite A

Ce vaccin est destiné aux voyageurs en Amérique centrale et du Sud, en Asie, en Océanie et en Afrique. L’injection peut être administrée juste avant le départ, offre une protection pendant 10 ans et est administrée dès l’âge de 1 an.

Hépatite B 

Vaccin recommandé pour ceux qui séjournent fréquemment et de façon prolongée dans des pays où risque en Europe, en Asie, en Afrique, en Océanie et même en Amérique du Nord et du Sud. Il n’y a pas d’âge minimum pour bénéficier des 2 injections administrées à 1 mois d’intervalle. Le rappel est effectué 6 mois plus tard, offrant une protection pendant 5 ans.

Infections à méningocoque invasives

Il s’agit de personnes qui se rendent dans la zone sahélienne en Afrique et de celles qui font un pèlerinage à La Mecque où il est obligatoire. Il peut être administré dès l’âge de 2 ans, idéalement quelques semaines avant le départ, car son temps d’incubation est de 10 jours. Protège contre les maladies pendant une période de 3 ans.

Encéphalite à tiques 

Vaccin destiné aux personnes vivant dans les forêts ou les zones rurales du nord de la Chine, du nord de l’Asie centrale, du nord du Japon, de l’Europe du Nord, du centre et de l’est. Il se fait en 3 injections qui doivent être distribuées avant le départ : la première, 3 mois avant (D-90), le deuxième mois avant (J-30) et le dernier dans les jours précédant le départ. Le rappel est effectué entre le 5e et le 12e mois après la première injection.

Grippe saisonnière

Ce vaccin est particulièrement recommandé aux voyageurs à risque tels que les personnes âgées ou les personnes atteintes de maladies chroniques qui voyagent pendant la saison grippale. Il est administré au moins 15 jours avant le début d’une injection unique, sauf pour les enfants de moins de 9 ans qui n’ont jamais été vaccinés contre la grippe, qui devront recevoir une deuxième injection un mois après la première injection.

C’est combien ?

Si vous n’avez pas besoin d’emporter la totalité de votre trousse de médicaments avec vous en voyage, la vaccination est une bonne option alternative au maintien de la santé. Mais qu’en est-il du prix ?

Si le vaccin contre la fièvre jaune et l’encéphalite à tiques (pour adultes ou enfants) coûte environ 55 euros, vous devrez payer 97 euros pour le vaccin contre l’encéphalite japonaise.

Un vaccin contre la grippe s’élève à 11 euros alors que le vaccin contre l’hépatite atteint 43 euros pour le A, 26 euros Il est cependant possible d’injecter le vaccin contre l’hépatite A B pour 50 euros pour une dose enfant et 51 euros pour une dose adulte.

Protégez-vous de la colère vous coûtera 42 euros tandis que la protection contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) vous coûtera 29 euros. Enfin, le vaccin combiné contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTC) est d’environ 20 à 39 euros.

Où se faire vacciner ?

Partout en France ! En fait, il existe une centaine de centres où vous pouvez vous faire vacciner pour préparer votre départ à l’étranger.

Le certificat de vaccination

Lorsque vous arrivez dans certains pays africains tels que le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Rwanda ou l’Angola, les autorités peuvent vous demander de présenter un certificat de vaccination. Au total, 20 pays africains subordonnent l’entrée sur leurs terres à la production de ce document. Il vous est administré lorsque vous êtes vacciné contre la fièvre jaune, qui est le seul vaccin requis par les réglementations sanitaires internationales. Ce certificat est valable pour une période de 10 ans.

Quelques conseils

Dès que vous décidez de rester à l’étranger, seul ou avec votre famille, vous devriez consulter votre médecin pour vous informer des risques sanitaires éventuels inhérents au pays à visiter et éventuellement à obtenir un traitement préventif. Ce sera également l’occasion de rassembler quelques conseils pour la prévention des maladies et de mettre à jour le carnet de vaccination. Il vous donnera quelques conseils sur les périodes d’incubation afin de planifier les vaccinations en temps opportun. En fait, si vous devez recevoir plusieurs vaccins, vous devrez les diffuser et planifier un calendrier de vaccination.

Même si la perspective de découvrir de beaux paysages, une nouvelle culture, de savourer des plats exotiques ou d’être avec la population locale est passionnante, il est nécessaire de préparer votre voyage de la meilleure façon possible pour éviter de tomber malade sur place. Non seulement votre séjour risque d’être gâché, mais vos dépenses augmenteront également avec les coûts du traitement et des médicaments, voire de l’hospitalisation. La vaccination vous permet d’éviter la plupart de ces problèmes et pour apprécier votre pays de destination à sa juste valeur. Malgré les vaccins, il est toujours possible d’avoir un problème médical, comme une maladie ou un accident. Je prévois toujours une assurance voyage qui inclut les frais médicaux et le rapatriement afin que vous puissiez voyager en toute tranquillité d’esprit.

Amérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.