Quelle meilleure saison pour la Martinique ?

Comme toutes les îles de la mer des Caraïbes, la Martiniquais a la chance d’avoir un climat subtropical très doux, caractérisé par une température annuelle moyenne d’environ 27° C et qui varie peu selon les saisons. La mer qui baigne sa côte bénéficie des mêmes conditions favorables et reste chaude toute l’année. Bref, le climat idéal !

A lire en complément : Quelle est la meilleure période pour aller au Sri Lanka ?

Le cycle des saisons

Cependant, lorsqu’on envisage un voyage dans un pays inconnu, certaines conditions seront plus favorables que d’autres. L’année en Martiniquais est essentiellement divisée en deux saisons :

  • La saison sèche, également appelée Carême, correspond à la période de fin décembre à avril. Le temps est très ensoleillé, à peine marqué par des pluies orageuses. La température de l’air tombe rarement en dessous de 26° C et la température de la mer est d’environ 28° C. saison pour l’industrie du tourisme.
  • La saison pluvieux  : également connu sous le nom d’hivernage, il correspond à la période de mi-juin à novembre. L’atmosphère est lourde et les après-midi pluvieux, ce qui favorise la formation de violentes tempêtes et cyclones qui ont frappé la côte est de l’île. C’est la basse saison et les touristes sont rares.

La saison sèche : l’île sous son meilleur jour

La meilleure saison pour voyager en Martiniquais et profiter de son cadre enchanteur est probablement la période entre février et avril, lorsque le soleil brille et les pluies orageuses sont plus discrètes. Les températures sont généreuses et l’activité qui règne sur l’île est incroyable ! Nous avons donc tout le temps libre pour profiter des plages autour de Sainte-Anne ou d’Anses-d’Arlet, pour visiter la ville de Fort-de-France ou pour gravir la montagne Pelée . Cette période correspond également à celle des fêtes de Noël ou du carnaval, qui sont en elles-mêmes une attraction.

A voir aussi : Quelle est la saison actuelle en Australie ?

Mois de transition : pour une authenticité retrouvée

Cependant, les inondations de touristes qui envahissent la Martiniquais au plus fort de la saison s’accompagnent également d’une hausse des prix. Pour contourner cet obstacle, vous pouvez sérieusement envisager de vous rendre sur l’île aux fleurs entre juin et juillet. Même s’il pleut généralement plus, le soleil reste important et les pluies ne devraient pas être assez fortes pour ruiner le salon. De plus, le retrait progressif des touristes permet à la culture créole de retrouver ses droits.

La saison des pluies : l’île en proie à la nature

Bien sûr, vous pouvez également visiter la Martiniquais pendant la saison des pluies. Même s’il ne fait pas froid, l’air reste saturé d’humidité, ce qui rend la chaleur moins agréable et les pluies sont plus fréquentes et prolongées. Suffisamment pour perturber considérablement votre projet de bronzage sur la plage. D’un autre côté, vous apprécierez peut-être d’être seul au milieu d’une nature luxuriante. La faune apprécie également ce calme que l’on trouve entre juin et novembre, et vous aurez sans aucun doute la chance de le rencontrer lors de vos sorties.

En résumé : hiver et été, la Martiniquais vous attend !

Océanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons