Ce qu’il faut savoir sur l’île de St. Barth avant de s’y rendre

S’y rendre et se déplacer

Avion Tradewind

A voir aussi : Pourquoi l'édit de Nantes a été révoqué ?

La route vers le ciel peut être longue, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de vols directs vers Saint-Barth. Pour les voyageurs américains, nous recommandons de voyager à San Juan, Porto Rico, Antigua, Saint-Thomas ou Nevis, avant de monter à bord d’un avion Tradewind de huit places pour la dernière étape du voyage d’une heure. Tradewind rend l’atterrissage précaire un peu moins pénible, offrant du courage liquide (rosé) et des snacks (chips, barres de céréales) à bord. Mais le service des gants blancs commence avant même que nous embarquions. À votre arrivée à Porto Rico, un employé de Tradewind désigné vous accueillera devant la porte et vous accueillera. vous accompagnera dans une chambre privée, où vous pourrez passer en mode vacances avec de la nourriture, des boissons et une connexion Wi-Fi gratuites. Entre-temps, le représentant effectuera toutes les étapes, y compris la collecte des bagages enregistrés, la mise sur le prochain vol et le traitement des documents douaniers.

Un vol plus court de 15 minutes est également disponible sur Winair ou St Barth Commuter au départ d’autres destinations d’escale, mais aucun des deux n’offre la même expérience VIP, la corde de velours rouge. Pour ceux qui préfèrent se dégourdir les jambes (et ne pas faire face aux terribles ajustements), Great Bay Express et Voyagers proposent des ferries à grande vitesse de 45 minutes au départ de Saint-Martin.

A lire aussi : Pourquoi les protestants ne croient pas en Marie ?

Il est recommandé de louer une voiture (ou si vous êtes prêt à le faire, une moke électrique sans porte) pour vous déplacer sur l’île. Enroulé dans des rues sinueuses avec des virages en épingle à cheveux, des falaises abruptes à des hauteurs vertigineuses et des tronçons étroits, mais le facteur de peur est un petit prix à payer pour la récompense d’une vue imprenable sur le paysage immaculé. Il convient également de noter qu’Uber, Lyft et d’autres applications de covoiturage n’ont pas fait leurs débuts sur l’île, et que les quelque 40 taxis autorisés sont détenus et exploités individuellement. Vous pouvez toujours demander à l’hôtel d’appeler un taxi pour vous.

Où séjourner

Hotel Manapany, Saint-Barths

Ne venez pas à St Barth en espérant trouver des chaînes hôtelières. Au lieu de cela, les charmantes boutiques de luxe et les villas de luxe sont la norme. Depuis l’ouragan dévastateur qui a frappé l’île en septembre dernier, deux propriétés ont été entièrement ouvertes aux visiteurs.

Avec un nom qui se traduit par « petit paradis », l’hôtel Manapany de l’Anse des Cayes est un hôtel de plage détendu mais raffiné avec tous les avantages d’une station balnéaire. La structure, du groupe hôtelier français B Signature, a réussi à ne pas être affectée par l’ouragan, bien qu’elle ait subi une rénovation complète et a a rouvert ses portes en mars 2018.

Aujourd’hui, le terrain accidenté des collines se fond dans leur environnement naturel, avec des sentiers sinueux entre les cocotiers, les palmiers luxuriants essentiels et même les citronniers, les bananiers, les avocats et les manguiers. Luxueux et sans prétention, l’hôtel dégage des produits respectueux de l’environnement. Seules les voitures électriques sont autorisées dans l’établissement et l’eau de chaque salle de bains est chauffée par des panneaux solaires. Le chef achète également ses produits dans le jardin dédié de l’hôtel. Les maisons lumineuses, dont la plupart font face à l’océan, présentent des murs blanchis à la chaux, du bois tropical et des touches joyeuses de bleu royal, de jaune ensoleillé et d’orange vif. Certains meubles sont fabriqués à la main dans le monde entier. Et pour un nombre aussi intime de chambres (43 pour être exact), Manapany offre une multitude de services : un spa en bord de mer, deux piscines (une option infinie réservée aux adultes), un centre de fitness, une adresse Gustavia se trouve à 10 minutes en voiture et vous trouverez un restaurant sur le sable avec barbecue. Attention aux tortues résidentes et au coq, qui se réveilleront volontiers tous les matins pour vous rappeler que vous êtes au paradis.

Située sur une colline surplombant Colombier, la Villa Marie allie style colonial et caribéen. Des accents tropicaux (détails de coquillages, tissus brillants), des bois brillants et des cordons tissés à la main remplissent les espaces communs. Tout comme Manapany, l’établissement de 23 chambres abrite également des meubles du monde entier (des coffres anciens viennent de Jaipur, des abat-jour en rotin de Tunisie et des tables en ananas importées d’Indonésie). Ceux qui réservent un séjour à la nouvelle Villa Colombier peuvent profiter d’une piscine privée, de lits à baldaquin et d’une vue imprenable sur l’île. La Villa Saline, également nouvelle option d’hébergement, offre un accès privé à une terrasse avec un bain à remous entouré de frangipaniers, d’hibiscus et d’autres plantes tropicales. De plus, votre Les papilles sont également un rendez-vous : le restaurant François Plantation propose des plats haut de gamme et franco-caribéens.

Contrairement à Villa Marie et Manapany, l’hôtel Christopher a été gravement endommagé par l’ouragan de septembre dernier. Il est actuellement en cours de rénovation, et bien que l’hôtel ne soit pas entièrement opérationnel avant octobre 2018, une partie de l’établissement accueille déjà des visiteurs, notamment le spa et le restaurant sur la mer. Le Christopher n’est pas sur la plage, mais sa piscine à débordement – l’une des meilleures de l’île, sinon la meilleure – est l’attraction principale, qui attirera probablement à nouveau les visiteurs et les non-invités lors de l’ouverture officielle de ses portes.

Parmi les autres hôtels prévus, citons :

  • Eden Rock : 22 décembre 2018 (les villas sont ouvertes et accueillantes) ;
  • Guanahani : 2019 ;
  • Hôtel Le Toiny : Octobre 2018 ;
  • White Horse St-Barth Ile de France : 22 décembre 2018 ;
  • Le Barthélemy : Octobre 2018 ;
  • Le Sereno : Novembre 2018 ;
  • Hotel Christopher : Octobre 2018.

Premier jour

Gustavia, St Barths

Commencez facilement (après tout ce que vous êtes en vacances) en vous promenant dans la capitale de l’île, Gustavia. Dotée d’un ensemble de bâtiments aux toits rouges, la zone est entourée d’un port avec des méga-yachts et des voiliers. Promenez-vous sur l’eau et admirez la vue, puis dirigez-vous vers les magasins situés sur et autour de la rue de la République. Les boutiques de créateurs (clients réguliers comme Hermès, Prada et Louis Vuitton) se mêlent à des boutiques telles que Sunday et Pasha St. Barth. Ceux qui visitent le site en juin peuvent bénéficier de réductions exceptionnelles sur les étiquettes haut de gamme, car les ventes annuelles ont lieu à cette période de l’année. Oh, et avons-nous mentionné que tout est exonéré d’impôt ?

De l’autre côté de l’île, il y a encore plus de magasins. Saint John, sur la côte nord, est souvent comparé à Saint-Tropez et abrite une poignée de magasins qui vendent de tout, des vêtements de plage décontractés aux fils fantaisie pour une soirée hors de la ville. Voila St Barth et Calypso St Barth sont les îles préférées, tout comme le supermarché Marche U, où vous trouverez de nombreuses importations françaises.

Avant de vous diriger vers Saint John, faites un petit arrêt au rond-point au-dessus de l’aéroport, marqué par une statue en bronze de Savaku, un Arawak. Sortez de la route avec précaution et gardez les yeux ouverts pendant que les avions volent sur le sol, secouant le sol sous vous et créant un bruit de tonnerre. Si vous avez le temps (ou le désir), vous pouvez également vous rendre au village de Corossol, où vous trouverez une petite plage bordée de bateaux de pêche colorés. Venez nager pour profiter du magnifique coucher de soleil.

Où manger : En tant que communauté française d’outre-mer, Saint-Barthélemy sert en grande partie une cuisine française d’influence créole, ce qui signifie qu’il faut se préparer votre palette pour une abondance de poissons frais. La Lagouste est l’endroit idéal pour prendre une pause déjeuner après tous ces achats. Comme vous l’avez peut-être deviné d’après son nom, la spécialité du restaurant est le homard grillé, bien que d’autres plats de fruits de mer délicieux incluent la sole, le bar, le thon et la dorade. Les carnivores sont également bien soignés, avec des plats tels que le jarret d’agneau, la brochette de poulet, le bœuf et le veau. Quel que soit votre choix, votre repas sera garanti avec une vue magnifique sur la baie des flammes.

Pour votre premier dîner assis, réservez une table au restaurant en plein air Le Tamarin. Un tamarinier luxuriant s’élève en haut de l’entrée, vous faisant deviner ce qu’il y a à l’intérieur. Des hors-d’œuvre tels que le mahi-mahi, le tartare de thon et les crevettes à la plancha peuvent être dégustés dans le jardin tropical romantique ou dans le bâtiment principal surplombant les étangs. Au fur et à mesure que la soirée s’estompe, l’atmosphère devient plus animée et les clients se dirigent vers le baby-foot et tables de ping-pong après quelques cocktails. Conseil : Terminez la soirée avec des profiteroles satisfaisantes.

Deuxième jour

Governor’s Beach, Saint-Barths

Entre boutiques de créateurs et saveurs délicieuses, l’île de huit kilomètres carrés a beaucoup à offrir. Mais son meilleur attribut est probablement les plages. Les étendues de sable autour de l’île sont non seulement gratuites, mais également ouvertes au public. Choisissez-en un ou sautez sur la plage parmi quelques-uns.

Governor Beach : Bien qu’elle soit la plus célèbre des îles, la plage de Gouverneur, au sud de Saint-Barthélemy, semble toujours être un secret bien gardé. Ceux qui parcourent le sentier sinueux nécessaire pour atteindre cet endroit isolé seront récompensés par la paix, la tranquillité et les vagues pétillantes parfaites pour la baignade et la plongée en apnée. À votre arrivée, suivez le sentier luxuriant qui laisse place au sable blanc et à l’eau limpide entre deux promontours rocheux. Il n’y a pas de bar, de restaurant ou de magasin à portée de main, ce qui garantit que rien ne casse la bande-son apaisante de l’océan. Cependant, vous pouvez tomber sur des baigneurs seins nus, allongés ou couchés, et vous devriez vous sentir libre de vous déshabiller.

Saline Beach : Cette plage légèrement hors des sentiers battus est l’un des endroits les plus photographiés de Saint-Barth. Et en admirant le vaste paysage intact, vous comprendrez pourquoi. Vous y trouverez de l’eau turquoise et du sable blanc doux occupé par des collines rocheuses. Les amoureux de la plage s’amusent avec leur costume d’anniversaire ou pique-niquent avec des tartinades à base de baguettes, de fromage, de charcuterie et, bien sûr, de rosé. Ce que vous ne trouverez pas, cependant, ce sont des bars, des restaurants, des magasins ou même des foules. Donc, même si vous n’apportez pas votre maillot de bain, assurez-vous d’apporter de la nourriture, des boissons, des parapluies et des chaises avec vous.

Plage de Saint-Jean : Divisée en deux par le luxueux L’hôtel Eden Rock, à Saint-Jean, est l’endroit idéal pour voir et être vu. Entre l’eau d’un bleu vif et le célèbre visage, vous vous retrouverez en bonne compagnie. Grâce à son emplacement à proximité de l’aéroport Gustaf III, les amateurs de plage peuvent se détendre et profiter de la vue imprenable sur les avions qui décollent et atterrissent. De l’autre côté se trouve Nikki Beach, un club de plage où coule du champagne et où danser sur les tables est la norme. De plus, l’eau est suffisamment calme pour la planche à voile, la plongée en apnée et le paddleboard, mais lorsque vous avez besoin d’une pause, vous trouverez plusieurs bars à sable et magasins à proximité.

Plage de Flamands : Bien que chaque plage de Saint-Barth ait sa propre personnalité, il existe un dénominateur commun qui les traverse : du sable immaculé et de l’eau claire. La plage de flamants roses, située à environ cinq kilomètres au nord de Gustavia, dans la partie nord-ouest de l’île, n’est pas différente. Toutefois, contrairement à beaucoup d’autres personnes figurant sur cette liste, Cette bande de sable large et calme offre des zones ombragées, un agréable répit de la chaleur torride. En outre, il est pris en charge par certains hôtels et il y a de nombreuses installations à proximité si vous avez faim ou soif. La plupart du temps, le surf accueille les nageurs et les surfeurs, bien que de nombreux visiteurs choisissent de se prélasser sous le soleil des Caraïbes.

Plage de Colombier : Accessible en seulement 30 minutes de marche ou, plus facilement, en bateau, la plage de Colombier est sans aucun doute l’endroit le plus isolé de l’île. Si vous optez pour la première, portez des chaussures confortables car vous croiserez des chemins pierreux et éviterez de nombreuses plantes avant de déborder sur le sable poussiéreux. Heureusement, de nombreuses excursions et sorties en catamaran s’arrêtent à la plage. Une fois sur place, découvrez quelques tortues marines et autres animaux marins dans des eaux calmes et claires. En plus de la plongée en apnée et de la natation, les visiteurs doivent également garder un œil sur l’ancienne maison de David Rockefeller. Et si ce n’est pas là manque d’intimité, les services sont, alors apportez des boissons, des collations et des fournitures de plage similaires.

Où manger : La plupart des plages de l’île sont isolées et préservées, sans bars ni restaurants à proximité. Vous aurez donc besoin de boissons et de nourriture BYO. Pour le déjeuner, vous pourrez faire le plein de produits essentiels pour pique-niquer — fromages, baguettes, sandwichs et une bouteille (ou deux) de rosé — de Marche U ou Mayas to Go. Lorsque le soleil se couche, habillez-vous et dirigez-vous vers Bonito, un restaurant sophistiqué situé sur une colline surplombant le port de Gustavia. Ici, la cuisine française a une saveur latine : les ceviches, les tiraditos et le risotto au homard sont incontournables.

Si vous êtes à la recherche d’une débauche nocturne, réservez une table à l’emblématique Le Ti St Barth. Bien qu’il s’agisse d’un restaurant, le vrai plaisir commence lorsque les plats sont retirés des tables. Un spectacle de Le burlesque lance les manigances de la soirée, et avant que vous ne vous en rendiez compte, vous commencerez à bouger. Mais ce n’est pas une boîte de nuit normale : les clients peuvent entrer dans une arrière-salle et porter une robe avant de se rendre sur la piste de danse faiblement éclairée. C’est un rite de passage sur l’île.

Troisième jour

Colombier Beach, Saint-Barths

Après une journée de sommeil dans le sable, il est temps de faire de l’activité (et de transpirer avec l’alcool de la nuit dernière). Grimpez et brillez tôt pour embarquer dans la randonnée courte mais difficile vers les piscines naturelles du Grand Fond, immergées dans un paysage accidenté. Méfiez-vous des oursins, qui ont la même idée. Sur le chemin, surveillez les chèvres et la machine à laver, un bassin tourbillonnant. Conseil : Portez des chaussures robustes et envisagez de faire appel à un guide, car certaines parties du parcours sont difficiles à parcourir.

Récompensez votre travail acharné avec une visite en catamaran de Une demi-journée avec St Barth Sailor. La charte privée emmène les gens sur des plages difficiles d’accès, comme Colombier, où la vie marine (tortues de mer, raies, poissons colorés) ne manque pas de beauté. Enfilez du matériel de plongée en apnée (fourni par l’entreprise) et plongez dans le monde sous-marin. Toute la baignade vous aidera à trouver l’appétit et heureusement, le bateau propose un déjeuner complet à bord, ainsi que des collations et de l’alcool (le tout moyennant un supplément). Si vous ne souhaitez pas passer une journée ou une demi-journée en bateau, d’autres activités nautiques incluent le surf (à Toiny et Lorient) et le paddleboard (à St. John’s).

Où manger : Comme vous serez suffisamment rassasié pendant votre voyage en bateau, il vous suffit de planifier votre dîner à l’avance. Jetez un coup d’œil à la dernière nuit et réservez une table à l’Orega, un restaurant élégant au cœur de Gustavia. Les chefs ont transformé la cuisine française et japonaise, qui se traduit par le gyoza Waygu, Carpaccio de pétoncles et soupe de foie gras shiitake poêlé avec teriyaki, champignons shiitake et chou-fleur romain.

Si vous voulez continuer à vous amuser et prendre l’avion le lendemain après-midi, rendez-vous au Rum Room, un bar souterrain qui propose — vous l’avez deviné — des centaines de rhums, dont des bouteilles rares. Il suffit de passer par une cuisine et un couloir sans prétention pour accéder au point d’irrigation souterrain. Pour quelque chose de plus bruyant, jetez un coup d’œil à Bagatelle (oui, comme New York). Situé directement au bord de l’eau, cet endroit incontournable sert le dîner, mais nombreux sont ceux qui s’arrêtent après les heures de bureau pour écouter de la musique, des danses et des cocktails.

Caraïbes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.